Acap – pôle régional image

Formation et ressources

SUR QUEL PIED DANSER AU CINÉMA

Plus encore que dans la vie, au cinéma, on danse partout, seul ou à plusieurs, avec plaisir, rage, douceur, force… On pense au concours de twist dans Pulp fiction mais aussi à la fameuse Carioca d’Alain Chabat et Gérard Darmon dans La Cité de la peur, des scènes mémorables qui donnent envie de nous lever de notre fauteuil et de nous trémousser ! La danse et le cinéma est un combo intergénérationnel qui séduit les spectateurs de tous âges et cela depuis plus d’un siècle ! Allez on vous emmène, installez-vous confortablement, « Let’s dance ! »

C’EST QUOI le « FEMALE GAZE » sur les femmes au cinéma ?

Avec le mouvement #MeToo, le terme de « female gaze » s’est mis à circuler… On a commencé à s’interroger sur la différence entre la manière de filmer les corps de femmes et ceux des hommes, en d’autres termes sur les représentations de genre. Pourtant le female gaze ou regard féminin existe depuis les débuts du cinéma, mais de quoi s’agit-il ? C’est quoi un regard féminin à l’écran ? À quoi peut-on le reconnaître ? Qu’est-ce que cela change à notre expérience de spectateur, de spectatrice ?

Quel potentiel pédagogique pour le court métrage ?

Alors que les manifestations autour du court métrage battent leur plein, nous avons voulu, à travers une interview croisée, poser la question à deux passionnées de cinéma qui œuvrent à la transmission de ce format, Léa de l’Agence du court métrage et Agnès, professeure de lettres : quel potentiel pédagogique pour le court métrage ?

HÉRO… QUOI ?

Femme fatale, femme d’action, guerrière, mère courage, super-héroïne… De la femme spectacle des années 60-70 à l’héroïne cinématographique d’aujourd’hui, de la « répugnante » Mona dans Sans toit ni loi d’Agnès Varda à la bodybuildeuse pailletée Léa Pearl d’Elsa Amiel, Mélanie Boissonneau – enseignante chercheuse en cinéma audiovisuel – est à nos côtés pour aborder le sujet de la représentation des femmes et, surtout, la question de l’héroïne de cinéma.

Volontaires Cinéma & Citoyenneté

Ils viennent de passer le baccalauréat, terminent une formation ou cherchent encore leur voie, mais avant d’aller plus loin, ils font une parenthèse et s’engagent comme service civique au sein de la mission Cinéma & Citoyenneté portée par Unis-Cité en Hauts-de-France. Nous sommes allés à la rencontre de jeunes volontaires que nous formons au cinéma pour qu’ils nous racontent les motivations de leur engagement.

LES REPAS AU CINÉMA

Que ce soit la convivialité, les cérémonies culinaires, l’hospitalité, les politesses, la gourmandise, la communion, le partage, les bonnes manières… En cette fin d’année si particulière, nous avons souhaité mettre à l’honneur l’être-ensemble et vous offrir un petit florilège de repas au cinéma et des sentiments associés…

RÊVER LES ÉCRANS, DEMAIN

En tant que pôle régional d’éducation aux images, nous avons décidé en 2020 à travers une étude inédite de décrypter les pratiques de plus de 6 000 jeunes de 11 à 18 ans des Hauts-de-France. Nous observons ces évolutions de longue date et c’est tout naturellement que les résultats ont servi de fil conducteur pour la rencontre professionnelle que nous avons organisée les 1er et 2 décembre 2020. Le rapport des jeunes aux écrans, au cinéma et aux images a été scruté sous différentes facettes. Retour sur cette rencontre atypique à plus d’un titre…

LE FILM DE GENRE

Devenue tradition dans vos salles de cinéma, les soirées du 31 octobre et du 1er novembre sont souvent consacrées au cinéma d’horreur, d’épouvante voire fantastique ou de science-fiction. Le film dit de genre a le vent en poupe dans les salles françaises. Mais c’est quoi un film de genre ? Souvent opposé au cinéma d’auteur, le genre est poreux. Il n’a pas de cadre…