Acap – pôle régional image

Expériences

UN ARCHÉOLOGUE AMOUREUX DE CINÉMA

Archéologue et passionné de cinéma, il y a trois ans, Guillaume Benaily créait Branche & Ciné, un festival de cinéma plein air en forêt porté par l’Office national des forêts (ONF). La 3e édition aura lieu du 18 juin au 17 juillet 2021, l’occasion de s’entretenir avec lui, sur ce festival singulier qui met à l’honneur la forêt et l’arbre sous toutes ses formes et qui s’inscrit, dans le cinéma d’hier et d’aujourd’hui.

Péril jeune pour le cinéma en salle ?

Le public jeune allait de moins en moins au cinéma avant la crise sanitaire. Accros à leur mobile, consommateurs de films sur plateformes, souvent « blasés », les préjugés sont nombreux. Mais qu’en est-il réellement ? Maintiendront-ils la distance ? Le désamour des jeunes pour le cinéma en salle existe t-il vraiment ? Nous avons profité de la réouverture des salles, pour aller à la rencontre de certains d’entre eux…

Déconfinement de la culture

Après des mois de fermeture, la culture s’est enfin déconfinée le mercredi 19 mai et les salles de cinéma ont connu un démarrage en fanfare avec plus de 300 000 tickets vendus pour cette seule journée malgré la jauge à 35 % et le couvre-feu… Qu’en est-il dans une salle en zone rurale ? Nous sommes allés interroger Nicolas Lochon, responsable du cinéma à Roye dans la Somme.

Dans les yeux de ma mère

Auteure-réalisatrice de courts métrages, scénariste pour de nombreux films, en cours d’écriture de son premier long métrage, Nathalie Najem partage avec nous ses liens forts avec le cinéma, en passant par sa première séance dans des conditions extrêmes, la transmission de la passion des films par sa mère en allant jusqu’à son regard de cinéaste affirmée.

Biberonnée au cinéma

Du haut de ses 19 ans et son bac littéraire en poche, Émilie Waquet poursuit des études en Arts du spectacle à l’Université d’Artois à Arras. Bercée depuis le plus jeune âge par le rituel du film du vendredi et du samedi soir de ses parents cinéphiles et participante à de nombreux dispositifs scolaires de sensibilisation au cinéma, elle s’est prêtée à notre jeu de questions/réponses sur ses goûts cinématographiques.

Faire un film n’est pas une autoroute dorée

Cela fait maintenant six ans que nous accompagnons les premiers pas de jeunes aspirants auteurs-réalisateurs de court métrage avec La première des marches. Des premiers pas, parfois hésitants, parfois assurés, mais qui sont à l’aune d’un long chemin encore à parcourir, celui de concrétiser leur rêve, réaliser leur film. Mais que deviennent-ils ? Où en sont-ils dans leur projet ? Rencontre avec quatre d’entre eux dont les parcours forcément singuliers sont le reflet d’autres aventures individuelles…

Karim Bensalah

Artiste collaborateur de longue date, Karim Bensalah travaille à nos côtés depuis notre rencontre en 2004 à Clermont-Ferrand, lors de la projection de son film, Le Secret de Fatima. Sélectionné aujourd’hui parmi une soixantaine de candidats pour la prestigieuse résidence Emergence, il démarre sous de très bons auspices son premier long métrage Lumière noire, soutenu par la Région Hauts-de-France. Une occasion pour nous de vous faire découvrir ce partenaire brillant et engagé…

ILS PENSAIENT QUE LEUR VIE N’INTERESSERAIT PERSONNE

Pour la troisième année, nous coordonnons l’opération Raconte-moi ta vie ! en Hauts-de-France et la capacité des jeunes à se révéler, se dévoiler et se surpasser pour livrer des récits personnels forts, impressionne et surprend toujours autant. Nous sommes allés à la rencontre d’une des enseignantes ayant pris part à l’aventure. Elle nous raconte les coulisses de cet atelier pas comme les autres.

Ilaeira, UNE passionnée d’animation

Pour ce nouvel épisode, Ilaeira Misisrliadi, animatrice technique de films d’animation à Lille, évoque pour nous plusieurs souvenirs liés aux 7ème art, que ce soit la naissance de sa passion pour l’animation ou encore sa boulimie de cinéma. Ilaeira nous raconte sa manière de voir les films et nous emmène dans son pays natal, la Grèce.